Commune d’Atzara

Sautez la barre de navigation et rendez-vous directement aux contenus

Atzara

Le village

Approfondissements

  • Vue panoramique du village d’Atzara © KCA Atzara
  • Vue panoramique © Lino Cianciotto
  • Puits à coupole situé au cœur du village © Lino Cianciotto
  • Cépages du Mandrolisai © Lino Cianciotto
  • Vue nocturne du village © Murru Gianluca
  • Mont Sa Costa © Murru Gianluca

Atzara et ses collines adoucies par le travail de ses habitants, traduisent la spontanéité et la simplicité d’une tradition qui est restée inchangée dans le temps et qui a su conjuguer la modernité du présent avec les lumières et les couleurs de jadis.
Des lumières et des couleurs qui reflètent la variété d’un paysage pur et envoûtant et les saveurs d’un art de vivre simple et paisible.
Tradition et originalité sont les mots clés: du vin à la gastronomie, des produits manufacturés de qualité aux traditions folkloriques qui racontent la vie d’antan.
Atzara et ses habitants sont tout cela à la fois : des femmes et des hommes tournés vers l’a venir et entourés d’une grande mémoire historique, qui ont su tirer de la tradition toute la force pour un développement durable dans le respect pour l’être humain et la nature.

  • Altitude: 553 mètres au-dessus du niveau de la mer 
  • Superficie: 35,81 Kmq
  • Population: 1300 habitants (en 2002)
  • Densité: 36,6 hab. / Km2

Le village d’Atzara, centre agricole de la Barbagia Mandrolisai, est situé à l’ouest du Gennargentu, plongé dans un bassin de la vallée du fleuve Araxisi. Il confine avec Belvì, Meana Sardo, Samugheo, Sorgono.
Le village remonte à l’époque médiévale, notamment à l’aube de l’an 1000 ap. J.-C. D’après la tradition, il fut fondé par les habitants des trois villages limitrophes de Leonissa, Baddareddu et Pauli Cungiau.
Dans ce village, demeure intacte la structure urbaine caractérisée par l’architecture catalane. Parmi les ruelles sinueuses qui convergent vers la place de l’église de Sant’Antioco martire, on observe les vieilles maisons en granit et ses greniers en bois de chêne. Les portes et les fenêtres de certains bâtiments gardent les typiques chambranles en trachyte embellis par des éléments architecturaux et décoratifs de grand intérêt artistique et historique. Une visite s’i mpose à la Casa de su Conte (Palais des Comtes de San Martino), au puits à coupole situé dans la cour attenant à la maison et à la maison paroissiale.
Au cœur du village est situé le Musée d’Art Moderne et Contemporain consacré à Antonio Ortiz Echague, l’un des peintres espagnols "Costumbristas" qui résida à Atzara dans la première moitié du siècle passé.

Économie

L’économie locale est axée essentiellement sur l’horticulture et sur l’élevage ovin et caprin. L'activité d’extraction du liège joue également un rôle déterminant, ainsi que la production artisanale de produits de haute valeur, tels les coffres en bois sculpté, les tapis et les couvertures à pibiones. Cependant, ce qui caractérise le mieux le territoire d'Atzara du point de vue culturel et économique, c'est la production vitivinicole que les habitants du village assurent depuis des siècles. Le Mandrolisai, terre de vins robustes, représente depuis la moitié du XIX siècle l'un des pôles œnologiques plus importants de l'île. La présence de cépages de qualité est remarquable et la production de vins rouges AOC très élevée.

L'accueil touristique est assuré par les nombreux agritourismes et bed & breakfast.
Les manifestations qui sont organisées en automne (Cortes apertas) et au printemps (fête du vin) sont un attrait pour beaucoup de visiteurs provenant de partout dans l'île.

 
© Commune d’Atzara    |  Page d’accueil | Contacts | Plan du site | ConsulMedia 2007